Nouvelles

SEPTEMBRE - Semaine de l'assurance animale

Articles - Image d'intro

Tous ceux qui possèdent des chiens ou des chats savent très bien que leurs petits compagnons sont souvent fort téméraires et qu’un bête incident est si vite arrivé!

 

Gagnez une année d'assurance accident 
pour votre fidèle compagnon

C’est pourquoi, l’Association des médecins vétérinaires du Québec (AMVQ)1 en pratique des petits animaux profite de la Semaine nationale de l’assurance animale, qui a lieu du 12 au 18 septembre 2021, pour inciter les propriétaires à prendre connaissance de l’existence des nombreuses polices d’assurance pour animaux désormais disponibles au Québec. Un atout supplémentaire dans l’arsenal visant à réduire la quantité d’animaux souffrants, abandonnés ou même euthanasiés.

Des chiffres révélateurs

Selon le North American Pet Health Insurance Industry report2, au Canada, en 2020, environ 352 631 chats et chiens bénéficiaient d’une couverture d’assurance, soit une augmentation de 16,6 % (29 % pour les chats et 13 % pour les chiens) par rapport à l’année précédente. Les chiens représentent 75 % des ventes d’assurances et les chats 25 %! En Amérique du Nord, on parle de quelque 3,45 millions de polices actives.

De prime abord, cela peut sembler énorme, mais au pays ceci ne constitue que 3,4 % des chiens et 1,5 % des chats pour un total combiné de 2,56 %. Un chiffre très légèrement supérieur à ce que l’on retrouve aux États-Unis (2,3 %), mais qui est nettement inférieur aux quelque 35 % en Grande-Bretagne et aux 80 % en Suède.

Nous savons que les assurances ont un impact majeur sur la réduction du nombre d’euthanasies trop souvent causées par l’incapacité financière des propriétaires à assumer les frais médicaux reliés à des ennuis de santé ou d’accidents fortuits subis par leur animal.

Que ce soit à la suite d’un banal accident, d’une grave maladie ou les conséquences normales du vieillissement, les occasions de se voir rembourser ses frais médicaux sont multiples.

Voici d’ailleurs la liste des demandes les plus fréquentes en 2020 aux États-Unis et au Canada.

Chez les chats : affections gastriques, cancer, complication rénale, diabète, diarrhée, hyperthyroïdisme, infection et problèmes urinaires, inflammation du système digestif, maladies respiratoires et vomissements.

Chez les chiens : allergies, arthrite, boiterie, désordres et infections urinaires, diarrhée, épilepsie, excroissance ou tumeur, otites, présence de masses, problèmes cutanés, problèmes oculaires, troubles gastro-intestinaux et vomissements.

Même avec le meilleur suivi médical préventif, une alimentation de qualité ou une couverture vaccinale et parasitaire optimale, qui sait si un de ces jours votre compagnon ne sera pas affecté par une des conditions précédemment mentionnées et que vous serez alors contraint de débourser des milliers voir des dizaines de milliers de dollars pour lui sauver la vie.

À titre d’exemple, selon Naphia2, en 2020, dans l’État de New York, afin d’offrir les meilleurs soins à son chien croisé de 12 ans, un propriétaire s’est retrouvé avec des frais médicaux significatifs. Heureusement, sa compagnie d’assurance animale a accepté de l’indemniser à hauteur de 71 603 $.

En Californie, la même année, le propriétaire d’un bulldog anglais de six ans a reçu un chèque de 40 704 $ pour le remboursement des traitements d’une pneumonie. Une facture substantielle, mais qui n’est rien à comparer à cet autre bulldog anglais de quatre ans qui l’année précédente, aussi en Californie, avait obligé l’assureur à débourser 80 492 $.

Et les félins ne sont pas épargnés; l’an dernier, un chat domestique de trois ans de la Caroline du Nord victime lui aussi de pneumonie s’est vu remettre par son assureur la somme de 24 500 $, tandis que le propriétaire d’un birman, dans l’État de New York, qui avait eu la mauvaise idée d’avaler un corps étranger a eu droit à une indemnisation de 19 800 $!

Informez-vous!

Il est clair qu’une police d’assurance maladie pour son chat ou son chien assure également une certaine paix d’esprit advenant une malchance.

Prenez toutefois la peine de bien regarder les divers programmes offerts afin de choisir celui qui convient le mieux à votre animal; tous ne sont pas équivalents. Certains vous proposeront un programme accident de base tandis que d’autres vous recommanderont des programmes extrêmement élaborés, incluant une multitude de services connexes.

Il est essentiel de savoir qu’il peut aussi y avoir des exclusions selon l’âge, la race de l’animal et les antécédents médicaux. Trouvez le programme qui correspond à votre budget et à vos besoins.

N’hésitez donc pas à demander à votre médecin vétérinaire ou à un membre de son équipe médicale de vous donner des brochures d’information sur le sujet ou à vous mettre en contact avec les représentants des différentes compagnies. Des programmes d’essai sans frais sont même disponibles.

À cet effet, l’AMVQ tient à remercier la compagnie Pet Plus US3 pour son support dans la promotion de la Semaine nationale de l’assurance animale.


Références :

1 L'Association des médecins vétérinaires du Québec en pratique des peties animaux regroupe 1 000 médecins vétérinaires. Pour en savoir plus : www.amvq.quebec.

2 North American Pet Health Insurance Industry Report, State of the industry 2020. North American Pet Health Insurance Association(Naphia). Pour en connaître davantage : http://naphia.org/about-the-industry/.

3 © PTZ Insurance Services ltée, une filiale en propriété exclusive de Pethealth Inc., 2019. Tous droits réservés. Pet Plus Us MD est une division de PTZ Insurance Services ltée, ses produits sont souscrits par la Société d'assurance générale Northbridge et sont distribués par PTZ Insurance Services ltée et Sodaco Juridique inc. au Québec. Pour en savoir plus : www.petplusus.com/fr.

Retour