Nouvelles

MARS - Le mois de la prévention des tiques

Articles - Image d'intro

La prévention des tiques : pour eux comme pour vous!


Dans le cadre du Mois de la prévention des tiques qui a lieu en mars de chaque année, l’Association des médecins vétérinaires du Québec (AMVQ) en pratique des petits animaux rappelle aux propriétaires de chats et de chiens qu’il est important, pour eux comme pour leurs compagnons, de bien se protéger contre les tiques. 

À ce sujet, l’AMVQ vous encourage à prendre conseil auprès de votre équipe vétérinaire. Ces professionnel(le)s de la santé animale sont les mieux formé(e)s pour vous expliquer le cycle de vie de cet acarien qui parasite la quasi-totalité des vertébrés, incluant les humains. En se nourrissant de leur sang, les tiques peuvent transmettre non seulement la maladie de Lyme, mais également une grande variété de maladies comme l’erlichiose, l’anaplasmose ou la rickettsiose.

Au Québec, les données de surveillance des tiques confirment la présence de tiques I. scapularis, la tique porteuse de la maladie de Lyme, dans pratiquement toutes les régions du Québec. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter cette cartographie du risque d’acquisition de la maladie de Lyme au Québec.

Par ailleurs, afin de vous permettre de bien identifier le type de tiques que vous pourriez trouver sur votre animal, nous vous suggérons de vous informer avec ces ressources : 

•    Guide d’identification des tiques du Québec 
•    Description de la tique Ixodes scapularis

Rappelons que les tiques ne sautent pas, ne volent pas et ne se laissent pas tomber d’une surface en hauteur (par exemple, une branche). Elles peuvent cependant s’agripper à vous ou à votre animal de compagnie lorsque vous êtes en contact avec des végétaux dans un jardin, un aménagement paysager, dans les forêts, les boisés et les herbes hautes. 

Si vous trouvez une tique sur votre animal, n’hésitez pas à contacter immédiatement votre équipe vétérinaire afin que celle-ci vous renseigne sur la méthode à suivre pour l’extraire correctement et sans danger. 

À cet effet, l’AMVQ a élaboré une fiche expliquant en 10 étapes, la procédure pour bien retirer une tique.

Si, en raison des changements climatiques, les tiques sont malheureusement là pour de bon (elles sont de retour dès que la température dépasse les 4 degrés Celsius), à tout le moins, tentons de prévenir qu’elles s’implantent sur nous et nos animaux!

N’attendez donc pas qu’il soit trop tard et informez-vous auprès de votre équipe vétérinaire. Elle vous permettra de bien comprendre les mesures de protection optimales pour votre animal et surtout le mode de fonctionnement des différents produits de prévention disponibles.

 

PROCÉDURE pour bien retirer une tique

 

En collaboration avec   


-30-

 

 Source : AMVQ

Retour